Rechercher
  • Admin

Microbiote intestinal et cerveau : leur lien qui régule l'humeur



Un microbiote intestinal sain contribue au fonctionnement normal du cerveau.

L’hôte et son microbiote intestinal constituent un bel exemple de systèmes ayant des interactions mutuellement bénéfiques. Il existe un lien réel, de plus en plus connu, entre le cerveau et l’intestin, notamment les bactéries de la flore intestinale appelées le microbiote.



Nous pouvons souligner aujourd’hui un lien entre troubles de l’humeur et altérations du microbiote intestinal. Et vice versa ! Selon certaines études le stress chronique impacterait le microbiote et entraînerait une modification de ce dernier. Ces modifications causeraient un effondrement de certains métabolites lipidiques (issus du métabolisme lipidiques) dans le sang et par la suite dans le cerveau.


La baisse de ces métabolites lipidiques, qui sont les cannabinoïdes endogènes (ou endocannabinoïdes) engendrerait un dysfonctionnement du système de communication dérivé de ces métabolites.


Ces métabolites se lient sur des récepteurs qui sont également la principale cible du THC, le composant actif le plus connu du cannabis. L endocannabinoïdes n’étaient plus présent au niveau de l’hippocampe, une région cerveau qui participe à la formation de nos souvenirs et de nos émotions, et qu’un état dépressif survenait.


Une remarque faîte par un co-auteur de l’étude « de façon surprenante, le simple transfert du microbiote d’un animal présentant des troubles d’humeur à un animal en bonne santé suffit à induire des modifications biochimiques, et conférer des comportements synonymes d’un état dépressif chez ce dernier ».



Certaines espèces bactériennes sont fortement diminuées chez les animaux présentant des troubles d’humeur. A l’inverse, ils ont montré qu’avec un traitement oral avec ces mêmes bactéries, il est possible de restaurer un niveau normal de ces dérivés lipidiques et, par conséquent, traiter l’état dépressif. Ainsi, ces bactéries pourraient agir en tant qu’antidépresseur. On parle alors de « psychobiotiques ».


« Cette découverte démontre comment le microbiote intestinal contribue au fonctionnement normal du cerveau ».


Ceci met en avant que le microbiote intestinal est important dans la régulation de l’humeur et de notre état émotionnel. Il est donc important de prendre soin de ce dernier et de le préserver au maximum. Le stress, l’hygiène de vie, l’environnement, l’alimentation, l’hydratation, la prise de médicament et tant d’autres, jouent un rôle important dans l’intégrité du microbiote. Il est essentiel d’en prendre soin. Des solutions peuvent être trouvées pour chaque élément impactant, et au besoin tempérer et orienter son alimentation pour régénérer les souches bactériennes intestinales, et limiter toutes autres consommations (tabac, alcool,…) peut améliorer votre état de santé, de forme psychique et physique. Opter pour une prise de probiotiques, aidant à régénérer la flore intestinale peut-être une solution ou un complément.

44 vues0 commentaire

Cabinet Diététique

Etage 6, Villa d'Este,

220 Avenue Maréchal Juin

34200 Sète

Tel: 07 69 16 57 88

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now